Aurélie Gabet, volontaire en service civique à la Mairie de Lavelanet

 

Est-ce que tu peux te présenter
Je m’appelle Aurélie Gabet, j’ai 22 ans et j’ai fait mon service civique à la mairie de Lavelanet, ma ville d’origine. À la base, je devais m’occuper de la création de sentiers culturels, autour du sport et de l’artisanat au vu de mes études. Mais vu la situation sanitaire, cela a été annulé donc ma mission a été réorientée. J’ai donc contribué à la refonte du site internet tout en créant quelques supports visuels à destination des réseaux sociaux. Je devais également m’investir sur la participation citoyenne, sujet très important pour moi, avec la maison des projets de Lavelanet. Malheureusement, cela n’a pu être possible.


Pourquoi avoir choisi le service civique ?
En toute honnêteté, je ne connaissais pas le service civique. Monsieur Le Maire me l’a proposé à la suite d’un stage que j’ai réalisé à la mairie de Lavelanet pour valider ma licence professionnelle. Le principe m’a paru très intéressant, donc j’ai accepté. J’ai trouvé que c’était une belle manière de revenir à mes racines et de m’investir dans ma ville de cette manière. Les missions me plaisaient et j’ai aimé la dimension d’engagement que représente le service civique.

Qu’est-ce que le service civique t’a apporté ?
Surtout une expérience valorisante dans le cadre de mon insertion professionnelle. C’est une approche différente de l'alternance, j’ai apprécié le double tutorat, avec la structure d'accueil et la Ligue de l’enseignement.

Tu as participé à l’opération “Vis ma République”, peux-tu nous en parler ?
C’est une autre opération que je ne connaissais pas. Elle permet à des volontaires engagés de rencontrer des élus dans leur quotidien. C’est la Ligue de l’enseignement qui m’a proposé d’y participer, et comme je suis toujours partante, j’ai accepté. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de rencontrer Madame la Présidente du Conseil Départemental, Christine Téqui, et j’ai passé une journée absolument géniale ! Pour résumer cette expérience, je dirai que cela a vraiment été une journée basée sur l’écoute et le partage. De plus, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’ensemble des directeurs du Conseil Départemental. Grâce à mes études supérieures dans le tourisme, j’ai eu la chance de pouvoir discuter avec Monsieur Alard, directeur de l’Agence de Développement Touristique de l’Ariège. Étant une jeune femme d’à peine 22 ans, je ne m’imaginais vivre une journée telle quelle : pouvoir suivre la journée d’une présidente d’un conseil départemental. Cette opération m’a aussi permis d’agrandir mon réseau professionnel.

Que souhaites-tu faire à la fin de ton service civique ? Souhaites-tu poursuivre ton engagement dans d’autres actions ?
Je souhaite poursuivre mes études en alternance dans un tout autre domaine : l’urbanisme. C’est encore un projet en réflexion. En attendant, j’aimerai beaucoup aider les restaurateurs et commerçants de Lavelanet qui ont été profondément fragilisés par la crise sanitaire et qui n'ont pas toujours les moyens de développer leur communication. C’est vraiment quelque chose qui me tient à cœur : aider et promouvoir les commerçants qui n’ont pas de site vitrine. Il ne manque plus qu’à trouver un véritable moyen pour arriver à cette fin.

Abonnez-vous à notre lettre d'information  :